Oxana

Une révolutionnaire est morte, Oksana est partie. Elle compte parmi les personnes qui m'ont littéralement montré ce qu'est le courage, sa disparition est une grande perte.

De gauche à droite; Annie Le Brun, Alexandra Shevshenko et Oksana Chatchko.
© Joseph Paris

Un bel hommage de Stéphane Delorme à notre amie Oksana Chatchko, est à lire dans les Cahiers du cinéma de septembre.

« Activiste, artiste, féministe et terroriste » des plus nécessaires, son décès est une grande perte. Elle compte parmi les personnes qui m'ont littéralement montré ce qu'est le courage.

Sur la photo ci-dessus, lors d'une réunion avec l'écrivaine Annie Le Brun le 9 septembre 2013, elle vient d'arriver à Paris après avoir fui l'Ukraine avec Sasha Shevshenko. Elle a les deux bras cassés par le SBU, les services secrets ukrainiens. Quelques mois plus tard commence la révolution de Maidan.

La même année je réalisais un film sur cette avant-garde féministe: naked war.

×

Joseph Paris est cinéaste.
17 Septembre 2018 - © Analo.gy et l'auteur·trice.